<%@LANGUAGE="JAVASCRIPT" CODEPAGE="1252"%> planter une vigne

Planter

Les vignerons plantent généralement la vigne en mars-avril. Avant, leur emploi du temps laisse peu de temps à ce type de travaux. Ils doivent s'occuper des vendanges, de la cuvaison, du pressurage, de la fermentation, de la taille et des traitements des vignes en culture. Pour vous, vigneron amateur, le problème se pose différemment. Vous avez le choix entre novembre et mars. Si vous plantez vos plants en novembre, ils auront le temps avant les fortes gelées et l'hiver de prendre un peu de force et de se développer. Ils produiront quelques racines qui les aideront à mieux repartir au printemps... Si vos commandes de plants n'arrivent pas assez tôt, vous planterez en mars. Avant de mettre vos petits ceps en terre, vous habillez leurs racines : vous coupez le bout généralement sec et abîmé par les diverses manipulations depuis l'arrachage en pépinière, où ils ont été élevés, à chez vous. Que vous vouliez faire une treille ou cultiver quelques ceps sur un rang, vous plantez de la façon suivante

creusez un trou de 40 x 40 x 40 cm,  préparez un tas de terre meuble (passée au tamis ou émiettée);
au milieu du trou, montez un cône de terre meuble haut de 15 cm environ

placez sur cette butte, votre plant, les racines doivent épouser la forme du cône, veillez à ce que la greffe dépasse de 5 cm le niveau du sol;

recouvrez vos racines d'une bonne couche de terre meuble; tassez au pied et comblez avec de la bonne terre de jardin;
buttez légèrement le pied afin d'éviter son dessèchement ou son déchaussage par le vent,  si le temps est beau, que l'automne a été relativement chaud et non humide, arrosez un peu.

Si vous ne plantez que fin mars, début avril, vous habillez vos racines normalement et vous les enrobez d'une espèce de mortier fait d'eau et de terre. A cette époque, la sève monte déjà et cette précaution permettra à votre plant de bien reprendre. Si dans votre terre, vous cultivez sans problèmes radis, choux, salades..., votre vigne s'en accommodera parfaitement. Si votre greffe se trouve trop près du niveau du sol ou légèrement enterrée, le greffon va émettre des racines. Le porte-greffe, lui, va s'épuiser et mourir. Le greffon se trouvera en plantation directe, avec tous les inconvénients que cela représente (fragilité, maladies, racines trop supefficielles...).